30 Octobre : Entre gris clair et gris foncé


iLn9Ryl.jpg

Et donc, vu qu’on a rapidement compris que 3 jours consécutifs à Reykjavik ça risquait d’avoir des conséquences sur notre santé mentale, l’avant-dernier jour (Vendredi 30 Octobre) on a tenté une ultime ballade, d’autant que c’était notre dernier jour pour profiter de la voiture. Je voulais refaire les geysers, Romain voulait pas, Romain conduisait donc on a pas fait les geysers.

Après avoir rendu hommage à nos deux camarades rentrés au pays on est allés à Keflavik (là où est l’aéroport donc tout près), parce qu’il y avait une sorte de musée dédié aux vikings et qu’il paraît que c’est bien. Il paraît.

DSCN8936.JPG

DSCN8937.JPG

DSCN8938.JPG

DSCN8939.JPG

DSCN8942.JPG

DSCN8943.JPG

DSCN8945.JPG

DSCN8955.JPG

DSCN8960.JPG

DSCN8961.JPG

DSCN8959.JPG
Reconstruction à taille réelle d’un drakkar de l’époque, par un mec qui avait apparemment beaucoup de temps libre. Alors que bon, il l’aurait fait sur Minecraft ça lui aurait pris moins de temps.

DSCN8963.JPG

DSCN8967.JPG
Là on arrive dans la partie étrange du musée, ça racontait un peu la mythologie des dieux nordiques mais en mode rave party. On en a de toutes façons pas trop profité à cause d’une gamine qui a passé son temps à hurler dans la pièce d’à côté. Connasse.

DSCN8970.JPG
A droite on peut voir Michelsson le masochiste, ravi que des gens lui tirent dessus.

DSCN8971.JPG
I hope senpai will notice me 。(✿‿✿)。

DSCN8973.JPG
On voit ici Cendrillon survolant un ballet de danseuses orientales, confortablement installé dans son carosse tiré par des chats volants.

DSCN8978.JPG
L’ébahissement devant cette reproduction d’Yggdrasil est total.

Bon au final c’était sympathique mais rien d’inoubliable non plus, à titre perso j’ai largement préféré le musée de la colonisation de Borgarnes. Ca nous avait en revanche donné faim, rien de prestigieux vu qu’on a mangé dans la voiture mais la vue était pas mal, avec quelques vestiges viking sur place.

DSCN8980.JPG

DSCN8982.JPG

DSCN8983.JPG

DSCN8985.JPG

DSCN8987.JPG

DSCN8988.JPG

DSCN8989.JPG

DSCN8990.JPG

DSCN8991.JPG

On reprend la route et on longe la côte, direction le parc des cent cratères, et il ne s’agit pas ici d’une allégorie du visage d’un adolescent. Non on parle de vrais cratères, ça déconne zéro. Et la zone propose une autre curiosité touristique, qui était d’ailleurs la raison principale de notre déplacement.

5wVGzrH.png

Si je vous disais que j’allais passer de l’Europe à l’Amérique du Nord en quelques secondes, sans tricher, vous me diriez probablement « ti es fou dis », voire « ne rêve pas, François » ou même carrément « à vrai dire j’en ai rien à branler ». L’illustre Olaf Olafsson, qui à ce stade de sa vie n’avait pourtant plus grand chose à prouver à qui que ce soit, a probablement entendu les mêmes sarcasmes à son époque, quand il annonça qu’il allait accomplir ce miracle.

Alors il construisit le pont entre les deux continents, d’une longueur d’environ 15 mètres, et tout le monde ferma bien sa gueule. Car Olaf venait ainsi de relier la plaque tectonique eurasienne et la plaque nord-américaine. Eh ouais.

DSCN8992.JPG
La désolation de Smaugsson

DSCN8997.JPG

DSCN9000.JPG

DSCN9001.JPG

DSCN9003.JPG

DSCN9018.JPG
Le fameux pont

DSCN9012.JPG
Le fameux pont avec un connard en dessous

DSCN9008.JPG
La faille, vue du fameux pont

DSCN9015.JPG

DSCN9017.JPG

DSCN9019.JPG
Un trou menant au centre de la terre et duquel sortent probablement de monstrueuses créatures (scolopendres géants, araignées, hipsters)

DSCN9022.JPG

DSCN9023.JPG

DSCN9025.JPG

Ensuite c’est un peu devenu n’importe quoi, on a entrepris de traverser un immense champ de lave pour rejoindre un truc qui s’appelait le rocher aux oiseaux. Bon en cette basse saison migratoire c’était surtout le rocher, mais ça a permis à Romain de faire le foufou en 4×4, de se prendre un orage de grêle, de voir des arcs en ciel, de marcher dans la boue, de dîner avec nous, bref c’était le genre de promenade complètement improvisée et qui s’avère être un grand moment.

DSCN9026.JPG

DSCN9028.JPG

DSCN9031.JPG

DSCN9032.JPG

DSCN9033.JPG

DSCN9034.JPG

DSCN9036.JPG

DSCN9038.JPG

DSCN9039.JPG

DSCN9044.JPG
C’est pas flagrant sur la photo mais c’était même un DOUBLE RAINBOW ! WOOOOOOOOOOOOO

Petit extrait de la virée sauvage, mais là encore ça va il roulait raisonnablement: https://picasaweb.google.com/116996738495782764939/31Octobre2015#6211861223431567714

DSCN9056.JPG

DSCN9057.JPG

Après quoi on s’est donc mangé un orage de grêle aussi soudain que violent, heureusement qu’on était dans la voiture.

DSCN9061.JPG

DSCN9062.JPG
Paysage repeint en blanc en l’espace d’une ou deux minutes à peu près

Petit extrait de cette sympathique intempérie: https://picasaweb.google.com/116996738495782764939/31Octobre2015#6211861475006781650

DSCN9064.JPG

Et le soir on a encore improvisé. Vu que c’était notre dernière chance de voir les aurores boréales mais qu’on savait pas trop où aller, on a décidé de repérer un bus touristique partant justement en excursion pour ça, et de le prendre en filature. Pendant 3 heures. Ca nous a ramenés jusqu’à Borgarnes, on s’est planqués dans la voiture en observant les touristes pendant qu’ils faisaient une pause au resto, bref c’était comme dans un épisode de Julie Lescaut mais en vrai.

Et on a pas fait ça pour rien vu qu’on a pu voir une aurore, une timide par contre (j’y reviendrai dans l’ultime note de ce blog).

DSCN9081.JPG
Et qui rend pas super bien en photo

Bilan de la journée, bah en fait on a pas pensé à le faire. Mais à part le musée un peu décevant le matin c’était cool, un solide 4 saumons sur 5 je dirais. On laisse le dernier mot à notre consultant qui nous aura gratifié de ses fines analyses tout au long du voyage.

C’est un indispensable Gameblog.
– Gameblog

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *