26 Octobre : Þú veist ekkert Jon Snjór


iqNM5l5.jpg

Beaucoup, beaucoup de choses à voir aujourd’hui et tout est incontournable. La première destination est une toute petite grotte pas franchement facile d’accès, mais dont les guides disent qu’elle mérite l’effort. Elle a récemment été le lieu de tournage d’une scène de Game of Thrones lors de la saison 2, où Jon et Ygritte jouent à touche-pissou. Nous ça va on a réussi à se retenir.

Pour y aller, deux routes: une qui s’arrête juste devant, une autre qui rajoute une promenade de 2km dans un champ enneigé, débouchant sur la route précitée. Evidemment Google Maps, taquin, nous oriente vers le 2e choix et ce n’est qu’une fois arrivés qu’on a pris connaissance du 1er.

DSCN8717.JPG

DSCN8715.JPG
Au bout de 10mn à crapahuter là-dedans on s’est dit que peut-être, éventuellement, il était envisageable qu’on se soit trompés comme des grosses buses (et il est apparu que oui).

DSCN8721.JPG

DSCN8726.JPG
La grotte, enfin !

DSCN8727.JPG

DSCN8732.JPG

45fdd4cc5bd595066def55c73e277d210983a57c254de0362c6ac4f2a9e12298.jpg

Maintenant on remonte en haut de l’article, et on compare les photos qui viennent d’être postées à celle qui fait office d’introduction. Oui, y a un petit écart et autant dire que le jury est bougon.

Hormis « Ygritte, est-ce que tu baises », c’était la crotte
– Romain

Indication moyenne, photos publicitaires exagérées, à part se dire qu’on y est descendu, peu d’intérêt. Le chemin qu’on a pris pour y aller cependant était pas mal.

– Sylvain

Pour exprimer mon sentiment, je pense que cet extrait représentera parfaitement la situation: « Mon cher Peter, je touche enfin au but.
Que d’émotion devant cette simple bicoque tant désirée. Que d’émotion, mais que de fierté aussi. Hervé Claude, Jean-Claude Narcy, faites place, ténors du journalisme ! J’arrive. »
 » Rentre, fouille-merde. Je vais t’en filer, moi, du biscuit sur George pour ta feuille de chou. La vérité, ça n’a jamais intéressé personne. »
« … Le journalisme total, c’est totalement con. »

– Jérem

La déception est le sentiment d’insatisfaction qui suit un échec. Elle est la source d’un stress psychologique et peut parfois entraîner de nombreuses réactions négatives. Les individus ayant expérimenté une déception à de nombreuses reprises peuvent souvent passer d’un état optimiste à celui de pessimiste aux dépens des conséquences psychologiques que cela a engendré.

source: https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9ception
– Marlon Rando

C’est un indispensable Gameblog.
– Gameblog

VERDICT FINAL: 1.5 requin à la pisse des bois sur 5. Sévère mais juste, fallait pas trafiquer les photos.

96CC21ADB66BC8E14ECEC608E95C72B3.png0_5_hakarl.png0_hakarl.png0_hakarl.png0_hakarl.png

Une fois passé ce moment « romantique », on s’est rendus compte qu’on avait du temps devant nous alors on s’est rajouté des étapes avec l’ascension de deux cratères, à commencer par le Hverfall juste à côté du chemin menant à Grjotagja.

Cette première ascension, sur un chemin de sable noir, fut assez éprouvante physiquement mais pas spécialement compliquée vu que c’était tout droit.

DSCN8742.JPG

DSCN8744.JPG

DSCN8743.JPG

DSCN8749.JPG

Un cratère sympathique mais moins que le suivant, pour des motifs qui seront évidents après cette série de photos du cratère Viti, faisant partie du massif volcanique Katla.

DSCN8756.JPG
Prière de ne pas vous habiller à l’aide de tranches de bacon (surtout qu’apparemment ça donne le cancer).

DSCN8757.JPG
La centrale géothermique sur la route menant au cratère. Il s’en dégageait une odeur que l’on qualifiera de « peu discrète ».

DSCN8759.JPG

DSCN8760.JPG

DSCN8763.JPG

DSCN8764.JPG
Qui fait le malin…

DSCN8766.JPG
Ca a filé des idées à Jérem qui était d’humeur taquine.

Et après cette ascension relativement courte (et bien plus simple que la précédente), le cratère.

5wVGzrH.png

Krafla (qui signifie globalement « ramper » en français) est un petit volcan. Mais pas petit genre tu prends confiance et t’essaies d’aller lui péta sa chocolatine à la récré. Nan, petit genre « ok je sais peut-être pas créer de jökullhlaup (= débâcle glaciaire, sympathique phénomène où, suite à une éruption, toute la flotte d’un lac glaciaire se dit « si c’est ça je m’en vais » et par trouver refuge en contrebas quitte à incommoder les riverains sans même prévenir d’abord) mais moi la dernière fois que je me suis énervé j’ai craché de la lave à plusieurs centaines de mètres de haut, oui monsieur. » Donc on évite de se moquer.

DSCN8778.JPG

PANO_20151026_132928.jpg

Tout de suite, un cratère avec un lac au fond c’est quand même sacrément plus stylé. Bon on est pas descendus toucher l’eau par contre, y a des limites.

DSCN8783.JPG
Pour ceux qui sont à la recherche d’une expérience vivifiante, une douche chaude était disponible au bord de la route.

Verdict sur cet enchaînement de volcans:

Le cratère Hverfall avait pour seul intérêt d’offrir une magnifique vue sur l’ensemble du lac. Le second cratère avait pour seul intérêt de voir une voiture dans le ravin. Parce que qui fait le malin tombe dans le ravin.
– Romain

Le premier cratère était bien fermé et offrait une belle vue sur le lac. Le second abritait un petit lac, et offrait un panorama sur une centrale géothermique, sinon bof bof.
– Sylvain

Un moment Raffarin: la route est droite mais la pente est forte. Pas évident de quitter la voiture encore chaude pour affronter la montée enneigée, mais la récompense est à la hauteur de l’effort. Prévoyez un cache-nez par contre, ça pince sec.
– Jérem

Vu que j’avais mal lu le guide de la région la veille, j’étais convaincu qu’un lac nous attendait au fond de ce premier cratère. Grosse déception en arrivant en haut du coup, surtout que mon corps était à ce moment-là dans un état de souffrance relativement élevé. Les petits cratères au loin avec leurs airs de maison sur Tatooine (la neige en plus, je prends mes précautions des fois que des extrémistes de Star Wars liraient) offraient heureusement une compensation, mais la vue depuis le second cratère était quand même bien plus gratifiante avec son immense lac au fond. Les odeurs de soufre dans la voiture étaient un peu moins bienvenues mais bon, pour une fois c’était pas de ma faute.
– Marlon Rando

C’est un indispensable Gameblog.
– Gameblog

Sans marquer les esprits, les cratères s’en tirent avec une honnête note de 3.3 saumons sur 5.

96CC5F88971E7B4F89F97224C947A668.png96CC5F88971E7B4F89F97224C947A668.png96CC5F88971E7B4F89F97224C947A668.png0_3_saumon.png0_saumon.png

Puis il a été temps de repartir, à cette fin on a contourné le lac Myvatn et c’était plutôt fameux. Mais d’ailleurs, le saviez-vous ?

5wVGzrH.png

Le Myvatn, dont le nom signifie « Lac des mouches » en référence aux saloperies volantes qui en infestent les berges l’été, est d’origine volcanique. Il y a environ 10000 ans, la calotte de ses mortsglaciaire qui occupait les lieux vola en éclats suite une série d’éruptions volcaniques qui dégagèrent aussi le lac qui était à côté. Les montagnes à sommet plat situées au sud du Myvatn sont des vestiges de cette époque.

6000 ans plus tard rebelote, le volcan Ketildyngja entra en éruption et une coulée de lave forma un barrage et définit les contours d’un nouveau lac. Encore 1000 après, formation du Hverfell (le gros cratère en surplomb du lac) suite à une autre éruption. Et vu que la zone est propice à ce genre de trucs, pendant 200 ans ça a continué de péter comme dans un film de Michael Bay, jusqu’à ce qu’un rivage à peu près définitif émerge de tout ce bordel et définisse les contours de l’actuel Myvatn.

Le contour fut rapide vu qu’on avait pris un peu de retard le matin. Mais ça nous a quand même pas empêchés de prendre quelques photos. C’est pris de la voiture la plupart du temps et la route montait, donc ça penche.

DSCN8788.JPG

DSCN8794.JPG

DSCN8796.JPG

DSCN8798.JPG

DSCN8799.JPG

Puis vint l’heure de quitter cet endroit majestueux pour aller voir les chutes de Goðafoss. Oui je sais, encore des chutes, mais ça vaut le coup et de toutes façons ce sont les dernières. Elles sont connues pour être le lieu où, en l’an 1000, l’illustre Olaf Olafsson jeta à l’eau les statues des dieux nordiques après avoir déclaré le christianisme comme la seule religion officielle d’Islande. C’est ainsi que la chute prit le nom de « falaise des dieux ».

DSCN8808.JPG
Techniquement celle-ci est un peu ratée mais en fait je la trouve jolie quand même.

DSCN8812.JPG
Is this the real life ? Is this just fantasy ?

DSCN8816.JPG

Encore une belle cascade, surtout avec le soleil en arrière-plan.
– Romain

A priori notre dernière cascade. Comme la veille, la blancheur du paysage donne de belles couleurs. Comme la veille, le froid était glacial.
– Sylvain

C-c-c-combo froid + soleil dans la gueule = NOPE, une équation qui ne me permet pas de donner un avis impartial.
– Jérem

Falaise des dieux, hein ? Elle aurait tout aussi pu s’appeler « Par tous les dieux nordiques, qu’est-ce qu’il fait froid SA MERE » vu la température et le vent qui nous accueillent en ce lieu. Par contre rien à dire, la chute est magnifique. Malgré le soleil qui donnait dessus on n’aura pas droit au petit arc-en-ciel qui se dessine au pied des chutes, ça aurait été la cerise sur le paquebot. Au global, si je devais choisir la chute la plus belle que j’ai vue ça serait celle-ci je pense, la pluie et les bus de chinois ayant un peu ruiné Seljalandsfoss en laquelle je plaçais de grands espoirs.
– Marlon Rando

C’est un indispensable Gameblog.
– Gameblog

96CC5F88971E7B4F89F97224C947A668.png96CC5F88971E7B4F89F97224C947A668.png96CC5F88971E7B4F89F97224C947A668.png96CC5F88971E7B4F89F97224C947A668.png0_3_saumon.png

Alors que l’après-midi est déjà bien entamé, il est l’heure de partir. Mais partir où ça donc ? Eh bien à la ferme, évidemment. Mais pas n’importe quelle ferme, celle de Laufàs avec ses iconiques petites maisons qui ont de la pelouse sur le toit. La description rend pas vraiment honneur au lieu, ça sera mieux en photo. Direction Laufàs donc, via Akureyri.

DSCN8821.JPG

DSCN8824.JPG

DSCN8827.JPG

Sauf qu’en fait non c’était pas via Akureyri, c’était AVANT Akureyri. Google Maps, ce sac à merde farceur, nous a encore joué un tour ! On rebrousse donc chemin direction l’autre côté du fjord.

DSCN8829.JPG
Ca nous aura quand même permis de trouver la résidence secondaire de Bilbon Sacquet, et ça c’est cool.

DSCN8830.JPG
Et de revoir le fjord au coucher de soleil.

DSCN8837.JPG

Et finalement, Laufàs, alors comme d’hab c’est pas aussi beau que les photos des guides vu qu’elles sont visiblement toutes prises en plein été, avec éclairage parfait et filtres de gruge sur les couleurs pré-intégrés, mais ça rendait quand même sacrément bien.

DSCN8841.JPG

DSCN8842.JPG

DSCN8843.JPG

DSCN8846.JPG

DSCN8849.JPG

DSCN8853.JPG

DSCN8855.JPG

Et après tout ça, direction Akureyri pour y passer la nuit. Y a plein de choses à dire sur cette ville mais ça attendra demain. Une petite photo qui résume bien l’endroit quand même:

DSCN8862.JPG

Et un avis définitif comme toujours, sur le duo Laufàs/Akureyri.

Oubliable. Mais mon dieu qu’il fait toujours aussi froid.
– Romain

Laufas. Oui bon ils ont pris leur gazon pour remplacer les tuiles. C’est davantage une « attraction » touristique qu’une construction traditionnelle. 5mn pour les photos suffisent, mais ça vaut le léger détour tout de même (si on ne se trompe pas de rive du fjord…). Akureyri. Petite ville avec quelques rues charmantes et un éclaiarage la mettant en valeur la nuit. Plus animé que ce qu’on a vu jusque là, suffisamment pour moi en tout cas.

– Sylvain

Moui, pourquoi pas, c’est mignon.
– Jérem

Bon bah moi j’ai beaucoup aimé Laufàs, certes en 10mn on a fait le tour (l’été on peut les visiter mais pas là) mais ça reste super joli avec la petite église à côté. Je viens donc ramener une touche d’enthousiasme à cette section, quitte à ce que ma capacité à m’émerveiller devant les choses les plus simples contraste avec le reste. Pour Akureyri, on est arrivés un peu trop tard pour réellement en profiter mais la ville fait son taf de « capitale du Nord » et donne un probable avant-goût de Reykjavik.
– Marlon Rando

C’est un indispensable Gameblog.
– Gameblog

96CC5F88971E7B4F89F97224C947A668.png96CC5F88971E7B4F89F97224C947A668.png96CC5F88971E7B4F89F97224C947A668.png0_saumon.png0_saumon.png

QWH0KdE.png

Rien de spécial aujourd’hui, on a mangé au Subway comme des sagouins ! C’est comme chez nous.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *